Comment mieux préparer la séparation

Une séparation est une étape difficile à vivre mais comment l’organiser ?

Qu’ils soient mariés, pacsés ou même concubins, la séparation des parents est effectivement ressentie comme une véritable épreuve à vivre pour chaque protagoniste. Comme le rappelle Maître Agnès Malguid, avocat au Barreau de Lille, « Le niveau de stress engendré est, sur une échelle, celui qui vient juste après un deuil, c’est dire son intensité. D’où l’intérêt de les accompagner au mieux dans ces étapes et de les informer sur le déroulement des procédures. Il va falloir appréhender une nouvelle manière de vivre, chacun de son côté et avec le ou les enfant(s) ».

Des réunions pour rester parents

Dans le cadre d’une séparation, il est essentiel de bien comprendre que, quoi qu’il arrive, on reste parent de ses enfants et que ceux-ci ont besoin de vous, d’un point de vue physique et affectif. Mais comment gérer cela au mieux lorsqu’on vit un « incident » émotionnel intense ? C’est tout le but des réunions d’informations organisées par la CAF (Caisse D’Allocation Familiale), la MSA (Mutuelle Sociale Agricole), les avocats du Barreau de Lille et les associations de médiation familiale. « Les séances sont inspirées d’une expérience canadienne qui a fait ses preuves et ont pour but d’informer les parents sur différents aspects de la séparation (juridiques, sociaux, fiscaux mais aussi affectifs) pour les aider à continuer d’assumer leur rôle de parent » précise Maître Malguid. Fortement impliqués dans la promotion de ces réunions, 12 avocats du Barreau de Lille donnent de leur temps pour présenter aux parents les implications juridiques. « Nous voulons que ce dispositif soit avant tout qualitatif ».

Des réunions gratuites pour un accès plus libre

Si les parents reçoivent un courrier de la CAF lors de la déclaration de changement de situation pour les informer du calendrier des futures réunions et les inviter à s’y rendre, il est important de préciser que celles-ci sont ouvertes à tous et qu’elles sont entièrement gratuites. Le déroulé est simple : un avocat, un médiateur familial et un travailleur social de la CAF ou de la MSA présentent tour à tour les différents points de la séparation et par la suite les participants peuvent poser des questions d’ordre général. Sont ainsi abordés les aspects sociaux et psychologiques, les informations juridiques sur les effets de la séparation et du divorce, ce que permet la médiation familiale et les ressources à disposition… et surtout les réactions et besoins des enfants en fonction de leur âge.

Une recherche de la meilleure solution

Si un point particulier est fait sur les enfants et leurs besoins, c’est qu’une séparation est souvent un moment où les parents se remettent en question sur leur rôle et la manière dont ils vont vivre l’après-séparation. « Le but de ces réunions, c’est aussi de leur apporter une démarche fondée sur l’intelligence et leur montrer que l’avocat est présent pour les accompagner dans cette étape de vie. Ainsi, même si les parents ne vivent plus ensemble et ne s’aiment plus, ils restent deux parents qui doivent pouvoir communiquer ensemble dans l’intérêt de leurs enfants, sur les questions de résidence comme sur les questions financières ». L’idée étant de faire valoir que, pour obtenir une solution sur mesure et plus facilement acceptée par le Juge aux Affaires Familiales, les avocats travaillent mieux lorsqu’ils négocient ensemble, au cas par cas, dans l’intérêt général de tous les membres de la famille, avec le soutien d’un processus de médiation familiale s’il est adapté à leur situation.

Pour plus de renseignements, les avocats du Barreau de Lille sont à votre disposition et vous pouvez vous également découvrir toutes les dates des réunions sur le site de la CAF www.caf.fr rubrique actualités ou contacter la CAF par email :

3863 signes